La tuyauterie du Grand Orgue en cours de démontage

D'avant en arrière: Nazard, Flûte harmonique 4',

Bourdons 8' à cheminées, Bourdon 16', Flûte majeure 8'.


Les boursettes.

Une petite poche de cuir, appelée "boursette" assure l'étanchéité du sommier au niveau de l'arrivée de la mécanique de transmission qui traverse la paroi.


D'autres solutions pour garantir l'étanchéité

Les tampons fermant les basses en bois des bourdons ont été regarnis de cuir pour assurer l'étanchéité des tuyaux.


Les claviers.

Démontés et replaqués à l'ancienne, en os, spécifié bien blanc dans le contrat d'achat en 1846. Les dièses étant en ébène.


Laiton et osier.

Un fil de laiton traverse un brin d'osier et actionne la soupape par un crochet en forme de S.


Détail des nouvelles montres en étain.

Noblesse de la matière et perfection de la forme.


Soufflerie.

La nouvelle soufflerie, réalisée sur le modèle de celle de Langensoultzbach, en cours de montage en atelier.


Hautbois.

Deux tuyaux de facture différente. Celui du bas étant entièrement neuf.


La tuyauterie du Grand Orgue après restauration.

Photographies: François GEISSLER, Adrien HELLER, Yves KOENIG, Christine MULLER, Cercle Saint Gérard Bischoffsheim

Le sommier en cours de démontage La poussière et les dégâts dus aux années L’effondrement de la structure menaçait l’ensemble Le gris terne des anciennes montres Le positif en cours de démontage